C’est dans un contexte particulier que se déroule cette année le World Clean-Up Day, cette action internationale de ramassage de déchets sauvages organisée samedi. Avec l’interdiction des rassemblements de plus de 10 personnes, les collectes se feront par petits groupes, et seront reliées grâce à l’outil informatique.

« Nous sommes tous acteurs des évolutions de comportement que nous souhaitons. La planète en a besoin. Mobilisons-nous tous ensemble et montrons le bon exemple. Nous devons tous nous engager dans le mouvement sans pour autant mettre notre santé et la santé des autres en danger », exprime Guillaume Robert, président de Roulé mon z’avirons, ambassadeur de l’opération à La Réunion

« Chacun avec un gant, un sachet et même avec ses paroles et sa motivation, nous devons éduquer à un autre mode de consommation et de gestion des déchets. Nous avons besoin de ramasseurs, mais aussi d’ambassadeurs phares, des personnalités locales… » ajoute-t-il. Car plus qu’un simple coup de propre, cette journée est aussi un moment intense de de sensibilisation.

Pour permettre de rassembler des initiatives dispersées (crise covid oblige), les participants de chaque collecte sont invités à faire connaître leurs actions et à renseigner les résultats de leur ramassage via un formulaire en ligne, après avoir trié et pesé les déchets. Cela permettra de mesurer l’ampleur de cette mobilisation. Une page Facebook World Cleanup Day île de la Réunion permet également de faire le lien entre les participants.

« C’est tous ensemble que nous devons trouver des solutions », s’exclame le jeune président, avant de lancer : « Le 19 septembre, utilisons l’outil informatique pour partager, partager et partager encore photos, vidéos, post… etc afin que chacun puisse prendre conscience de l’ampleur de la tâche qui nous attend ». 

L’an dernier, 18,5 tonnes de déchets ont pu être ramassées sur notre île lors du World Cleanup Day.