Ils sont devenus les accessoires indispensables de cette année 2020. Dans les magasins, les restaurants, les open-spaces et même en extérieur, les masques sont devenus incontournables. Une nouvelle « tendance » dont on se serait bien passé, mais nécessaire pour se protéger et protéger les autres.

Le problème, c’est que les masques jetables, qui sont composés polypropylène (un dérivé du pétrole classé dans les thermoplastiques) représentent une considérable source de pollution. Ils peuvent prendre des dizaines voire des centaines d’années pour se dégrader.

Si le masque en tissu est une alternative réutilisable, une entreprise française s’est lancée dans le masque jetable… mais écologique. Baptisée Géochanvre, la société qui proposait déjà des toiles de paillages et des textiles végétaux a mis au point un masque constitué de chanvre et d’amidon de maïs. Un produit naturel et compostable (seuls les mousses et l’élastique ne le sont pas et doivent être préalablement retirés).

Leur efficacité a été validée par la Direction Générale des Armées en avril dernier. Conformes à la catégorie UNS 2, ces masques ont un niveau d’efficacité de filtration de 89 % aux particules de 3 μm. Ils peuvent donc être utilisés par le grand public, mais ne conviennent pas aux soignants. Ils sont pour l’instant venus par lot (en kit, 60 euros les 50 exemplaires ; déjà montés, 350,80 euros les 350 exemplaires). Une belle initiative.

Photo : Facebook Geochanvre