Réduire la pollution marine est l’un des enjeux les plus pressants pour notre planète. Et c’est le défi de Christian Thiebaud, 24 ans, dont le projet « Seakèr » a remporté la dernière Start-up week organisée par Crealise.

Le principe est simple : importer des « seabins ». Il s’agit de poubelles flottantes qui fonctionnent en continu, permettant d’aspirer les déchets plastiques à la surface de l’eau, mais aussi de retenir les hydrocarbures et microplastiques. Le tout grâce à un système de pompe. « L’idée m’est venue à l’esprit en consultant sur le web des solutions innovantes existantes à international », explique le porteur de projet.

« Dans un contexte d’urgence, il est impératif de réagir rapidement afin d’adapter ces solutions aux spécificités de notre île », exprime l’étudiant en master 2 « start-up management et e-commerce », qui souhaite également déployer des filets dans les ravines. « Seakèr consisterait à étudier les zones d’intervention pour la mise en place d’outils nécessaires puis à en assurer la maintenance ».

Et le jeune homme ne compte pas s’arrêter là. « La finalité est d’étendre Seaker dans tout l’océan Indien et de conceptualiser des solutions innovantes en investissant dans un second temps dans la recherche et le développement ».