Les Tuit-tuits, s’ils se portent mieux depuis quelques années, sont toujours une des espèces d’oiseaux les plus menacées au monde. Nombreux sont ceux qui se battent pour protéger cet animal emblématique de La Réunion.

Et ce travail a porté ses fruits. L’année dernière, 41 couples ont été identifiés sur 2000 hectares de la Roche-Ecrite, contre seulement sept couples en 2003. Ce sont notamment des actions de dératisation qui ont permis de multiplier la population. En effet, les chats et rats sont des prédateurs menaçants pour le Tuit-tuit.

La SEOR (Société d’études ornithologiques de La Réunion) joue un rôle essentiel dans la protection de cet oiseau. C’est notamment à travers le programme européen LIFE BIODIV’OM (2018-2023) que la SEOR met en place des actions de protection du Tuituit. Le programme européen a quant à lui pour objectif de protéger la biodiversité sur les territoires d’Outre-mer. Il s’agit d’un outil financier de la Commission européenne qui soutient les projets dans les domaines de l’environnement et du climat.

Pour notre Tuit-tuit, le programme vise à augmenter la population à 55 couples, obtenir « 15 brigades Tuit-tuit » composées de bénévoles pour pérenniser les actions, réussir une translocation de l’espèce et lutter contre les espèces exotiques envahissantes.

Pour ceux qui souhaitent venir en aide, une conférence gratuite est organisée par la SEOR ce samedi à la Cité du Volcan à partir de 14h.