« Faire de La Réunion la première oasis agro-bio-socio-écologique de l’Océan Indien ». C’est l’ambition du collectif Oasis Réunion, qui milite pour que notre île devienne le premier département « 100% bio et local » de France. 

Pour atteindre cet objectif, les militants réclament « la conversion globale et rapide de l’Agriculture conventionnelle réunionnaise à des pratiques plus saines, respectueuses des traditions locales, des savoir-faire, des spécificités des terroirs et de leurs microclimats, de la santé humaine et animale, et de l’environnement ». Pratiques qui devront ainsi être totalement exemptes d’intrants chimiques, de traitements chimiques, et d’OGM. Une « évidente nécessité compte-tenu du bilan catastrophique et incontestable de l’agrochimie », estiment ceux qui prônent l’autosuffisance alimentaire et l’économie circulaire. 

Pour porter ces revendications auprès des élus, pouvoirs publics et organisations professionnelles, le collectif a rédigé un manifeste. Alors que plus de 20.000 soutiens ont déjà été récoltés, il s’agit désormais de donner plus de poids au projet. Objectif : 100.000 signatures.


Pour signer leur manifeste : https://oasis-reunion.bio/