On est si petit, le monde est si grand. Et si en grandissant, le monde paraît légèrement moins gigantesque, il demeure tout aussi effrayant. Il y a néanmoins toujours cette personne unique, exceptionnelle, qui rend tout ce qu’elle touche plus doux, plus chaleureux et plus pailleté. D’un geste si familier qu’il pourrait être le tien, elle embellit les alentours et éclaircit les coins sombres. Aucun soucis, aucune énigme, n’est trop insurmontable quand il s’agit de toi. Car pour son bébé, elle est prête à tout. Et ça, tu le sais. C’est de là que nait la magie.

Maman, cette personne à qui tu appartiens. Non pas car c’est la nature ou la loi qui en a décidé ainsi. Mais parce qu’une personne qui t’aime d’un amour si féroce, tu lui dois au moins ça. Cette personne qui t’a donné la vie, parfois. Mais pas toujours. Maman c’est parfois la mamie qui t’a élevé, la femme remplie d’amour qui t’a adopté ou ce papa, qui fait de son mieux, car Maman n’est plus là.

Maman, c’est cette personne qui a choisi de t’aimer, sans en demander la permission. Choisi ? Que dis-je ? On ne choisit pas. Maman, c’est la personne qui n’a pas eu son mot à dire ; sur qui l’amour est tombé, tel un éclair. Et même si ce n’est pas facile tous les jours, d’être Maman et de s’oublier, au profit d’un autre, ne pas s’oublier, ne pas tout donner à ce bébé tant aimé, est inconcevable. Maman, c’est elle.

À toutes ces Mamans, quelles qu’elles soient, bonne fête.