« La plante qui rend heureux ». C’est en ces termes que les Grecs anciens décrivaient la bourrache (Borago officinalis), une plante aux multiples vertus à laquelle on prêtait des effets aphrodisiaques et énergisants. Ils utilisaient les fleurs pour parfumer leurs vins et salades. Aujourd’hui, ce végétal est délaissé ; pourtant, il peut faire le bonheur des gourmands, des coquets et des jardiniers !

De multiples utilisations culinaires

Comestibles, les fleurs de bourrache sont un excellent moyen d’agrémenter un plat. Avec leur petit goût iodé, ces jolies étoiles bleues azur donnent aussitôt un coup de pep’s à une assiette. Pour le plus grand plaisir de nos pupilles et de nos papilles !

Les feuilles de bourrache, pointues et poilues, peuvent elles aussi se manger. Pour les cuisiner, vous avez le choix : servez-les crues, en salade (elles ont un petit goût de concombre) ou cuites à la poêle (un peu comme des brèdes). Elle peuvent aussi agrémenter une quiche, une omelette, une soupe, ou même un sandwich. Ou simplement être ajoutées en petit touche en guise d’herbe aromatique.

Attention toutefois, en raison de la présence d’alcaloïdes pyrrolizidiniques (toxiques pour le foie), les parties aériennes (feuilles et fleurs) de la bourrache sont à consommer avec modération. La consommation est même contre-indiquée dans certains cas, notamment pour les femmes enceintes, les personnes souffrant de troubles hépatiques et les enfants de moins de 6 ans.

Des effets diurétiques, cicatrisants et anti-inflammatoires

On attribue aussi à la bourrache des vertus médicinales, ce qui lui vaut d’être utilisée en phytothérapie (même si tous les bienfaits n’ont pas été démontrés). Les jeunes feuilles et les fleurs sont utilisées en infusion et sous forme de compléments alimentaires pour leurs effets diurétiques. On leur prête aussi des propriétés émollientes (qui adoucissent la peau), cicatrisantes, expectorantes (expulsion du mucus) ou encore laxatives.

L’huile de bourrache, obtenue à partir de ses graines, est la forme la plus utilisée. Riche en acides gras polyinsaturés de la famille des omégas 6, elle permet d’améliorer l’élasticité et de la souplesse de la peau, d’accélérer de la pousse des cheveux, ou encore d’aider à la cicatrisation, ce qui en fait un produit très prisé par l’industrie des cosmétiques. En usage interne, elle aiderait même à lutter contre les maladies inflammatoires et les troubles cardio-vasculaires.

Très utile aux jardiniers