Lampadaires, vitrines de boutiques, éclairage des habitations… Tout cela constitue une pollution lumineuse qui affecte notre santé et la biodiversité de l’île. Lancée le 4 décembre, la campagne « Les Jours de la Nuit » vise à inciter citoyens et acteurs publics à préserver la nuit et à se réapproprier ce moment essentiel. Outre les extinctions pendant la période de migration des pétrels, le Parc national de La Réunion et ses partenaires développent plusieurs axes pour une réduction durable.

Succédant aux Nuits sans lumière, l’opération « est une nouvelle approche, une nouvelle manière de réfléchir et de sensibiliser la population pour faire évoluer nos comportements liés à la Nuit, toute l’année », indique le Parc.« Éclairer au plus juste permettra de réduire la pollution lumineuse et ses effets ». Un plus non négligeable : la baisse des factures d’électricité et la possibilité d’admirer un ciel étoilé.
a
Le site internet lesjoursdelanuit.re sert de plateforme d’information sur les démarches, les habitudes à adopter et les animations. Dès le 10 décembre, à 21h, découvrez par exemple le ciel étoilé depuis les Makes avec des explications historiques, scientifiques et culturelles. Toutes les animations (avec dates et adresses précises) sont inscrites sur une carte et seront de plus en plus nombreuses si la situation sanitaire le permet.
a
Les habitants des villes tendent à l’oublier, la nuit est réparatrice. Une sortie même brève dans la nature réunionnaise rappelle à quel point le silence, le fénoir et un ciel pailleté d’étoiles est essentiel au bien-être des hommes mais également des animaux. Le Parc national le rappelle : l’Île de La Réunion est un des 34 points chauds de la biodiversité dans le monde et l’éclairage nuit à bon nombre d’espèces : pétrels, tortues marines, chauve-souris, insectes, reptiles mais aussi certains végétaux.

Retrouvez la vidéo qui donne envie de tout éteindre :