Pas toujours facile, après des années passées hors département, de reprendre sa vie réunionnaise. Partant de ce constat, des jeunes de retour d’une expérience dans l’Hexagone ont décidé de créer une association pour favoriser l’entraide et le partage d’expérience.

L’initiative est née en 2019 sur les réseaux sociaux, sous le nom « Réunionnais de retour au péi ». « De retour après 10 ans dans l’Hexagone, j’ai échangé avec des Réunionnais qui étaient aussi revenus et ça m’a confortée dans l’idée qu’il manquait une communauté dédiée au retour. J’ai lancé l’initiative sur les réseaux sociaux », explique Lindsay Gopal, présidente de l’association.

Vu l’engouement virtuel, une première rencontre a été organisée. Et a débouché quelques mois plus tard sur la création de la structure associative qui s’adresse à ceux qui sont revenus, mais aussi à ceux qui envisagent un retour. L’idée est ainsi de « faciliter le retour en valorisant le vivier de compétences acquises en mobilité ». L’ambition est également « d’étudier et mettre en place des solutions afin d’améliorer l’accompagnement au retour, en lien avec différents acteurs (institutions, associations…) ».

« Nous sommes pour l’instant une dizaine de membres actifs bénévoles. L’équipe est composée de personnes ayant vécu le retour et souhaitant à présent agir pour le développement du territoire », précise Lindsay. Pour faciliter les adhésions et les échanges, un site internet vient tout juste d’être lancé. L’association espère désormais élargir ses rangs. Parce que seul on va plus vite, mais ensemble on va plus loin.