C’est une fierté de lire le journal, s’informer de l’actualité puis le jeter dans la poubelle prévue pour le recyclage, comme tout bon citoyen. Mais au Japon, on n’aime pas faire comme tout le monde. Pourquoi ne pas transformer son journal en fleurs, après tout !

Depuis 2015, The Mainichi Shimbun, le quotidien japonais le plus ancien de pays et connu pour son engagement en faveur de l’environnement, est totalement biodégradable; ses pages en papier recyclé contiennent de l’eau et des petites graines de fleurs. L’encre, fabriquée à partir de végétaux, agit comme un engrais. Il suffit de planter des morceaux du papier dans la terre, et arrosé. Et avec 5,6 millions d’exemplaires par jour, ça en fait de beaux jardins !