Assis là, à attendre le bus, les habitants d’Utrecht aux Pays-Bas n’ont pas l’occasion d’admirer la végétation sur les toits des arrêts de bus. Mais ils en profitent néanmoins car les plantes qui y sont posées contribuent à la biodiversité. Ce sont les insectes tels que les abeilles et les oiseaux qui voient leur qualité de vie en milieu urbain nettement améliorée.

C’est ainsi que plus de 300 arrêts fleuris ont permis de participer au sauvetage d’abeilles, une problématique mondiale de plus en plus préoccupante. Et pas seulement : l’air est plus propre et rafraichi.

Udrecht a aussi d’autres projets : une centaine d’abribus ont été équipés de panneaux solaires et la ville compte rendre la totalité de leurs bus électriques d’ici 2028.

D’autres pays innovent également. À Madrid en Espagne, ce sont les toits de bus qui sont devenus de véritables jardins.

Ça en donne des idées !