C’est un défi que Farmhouse Tavern, restaurant à Toronto au Canada, s’est lancé pour mettre fin au gaspillage. C’est connu, le gaspillage alimentaire dans le milieu de la restauration est phénoménal. Mais les initiatives pour lutter contre cette très mauvaise habitude se multiplient. En France, la loi Garot a d’ailleurs été votée en 2016 pour limiter le gaspillage dans la grande distribution.

Le Farmhouse Tavern a quant à lui trouvé un moyen original. Le dimanche après-midi, c’est un moment particulier de la semaine pour la chef Ashley MacNeil. Le service du brunch est passé. Place maintenant aux restes et ce qu’elle pourrait concocter de beau avec. Le but, ne rien utiliser d’autre que ce qui n’a pas été consommé et en faire des merveilles. S’il lui reste quelques asperges, filets de poissons et croutons, c’est avec cela qu’elle fera les plats du soir. Elle doit donc trouver le moyen de tout utiliser sans que ça n’impacte trop la variété des plats.

À partir de 17h, le public commence à s’installer. En plus d’être assuré d’avoir de bons repas, les prix sont très intéressants. Le but, après tout, c’est de vider le frigo ! Chaque heure, les prix baissent et atteignent un dollar en fin de soirée. Une cloche est sonnée pour annoncer chaque heure la prochaine tournée. Au fur et à mesure, les plats sont rayés du tableau pour indiquer aux clients ce qui reste. Et pour le vin, aucune bouteille ne doit rester à moitié pleine !

Des repas originaux, zéro gaspillage et toujours des produits frais. Pour le gérant, Darcy MacDonell, il n’est pas question de remettre au réfrigérateur des aliments qui n’ont pas servi. Des produits locaux et de grande qualité à consommer dans une déco et ambiance chaleureuses à moitié prix dans une ville qui coûte en général cher. Quelle bonne idée.