Recycler, c’est bien, réutiliser, c’est mieux. Pour réduire le gaspillage de verre à La Réunion, l’association Réutiliz a un projet. Depuis le 24 septembre dernier, la structure expérimente une solution consistant à collecter, laver et redistribuer des contenants en verre (pots, bocaux, barquettes et bouteilles).

« Laver des bouteilles consomme quatre fois moins d’énergie que fondre le verre », explique l’association, soulignant que le verre gaspillé à La Réunion chaque année représente la superficie de la plage de l’Hermitage, soit 30 000 tonnes de verre. « La moitié de ce verre est acheminée en Afrique et l’autre partie est enfouie. En parallèle, 13 000 tonnes d’emballages en verre vides sont importés chaque année pour nos besoins d’embouteillage ».

Pour Réutiliz, le cycle actuel du verre est donc un véritable « non-sens économique et environnemental », compte-tenu de la production de gaz à effet de serre lié au transport, de la consommation énergétique liée à la refabrication et de la surconsommation de sable.

Pour son expérimentation, elle s’appuie sur cinq producteurs et revendeurs, quatre importateurs de contenants et cinq restaurateurs, le tout avec 10 points de collecte, sur Saint-Leu et ses alentours.

Une collecte à grande échelle en mars

Trois gestes simples sont à intégrer pour les participants : rincer, rassembler et rapporter. Les bocaux, barquettes et bouteilles intégrés à ce circuit vertueux seront estampillés « Réutiliz » pour permettre aux consommateurs de les identifier en un coup d’œil.

Une enquête menée en mars dernier sur 62 acteurs et plus de 350 foyers permet à l’association d’être optimiste quant à la réussite de son projet. 97% des foyers sondés se sont en effet dits prêts à rapporter leurs contenants en verre jusqu’à un point de collecte proche de chez eux, et 9/10 ont indiqué leur volonté de privilégier les produits estampillés « Réutiliz ». En outre, 90% des producteurs ont indiqué être intéressés pour participer à un groupement d’achat de bouteilles réutilisables.

Après la fin de l’expérimentation, en février, Réutiliz espère construire une filière durable grâce à l’engagement de réseaux de producteurs, industriels, restaurateurs, hôteliers et commerçants. Objectif : déployer son modèle sur toute l’île dès le mois de mars.

Le site de l’association: https://www.reutiliz.re/
Page Facebook : https://www.facebook.com/reutiliz.re