C’est encore un joli programme que propose la Cité des Arts cette saison. Un programme éclectique conçu comme une invitation au voyage, à la découverte et au partage de la création sous toutes ses formes. Le partage avec le public commence d’ailleurs bien avant les représentations, car c’est là-bas que les artistes en résidence travaillent pour donner vie à leurs projets. En se baladant dans la cité, il est donc possible de les rencontrer, de participer à une restitution, ou même, pourquoi pas, de les nourrir dans leurs réflexions artistiques !

Petite sélection – très loin d’être exhaustive ! – de ce qu’il y a à découvrir :

Ce samedi 14 septembre, l’expo sonore « La réponse de la baleine à bosse », dans la salle du Fanal, vous embarquera pour une « enquête sonore et musicale » surprenante et émouvante sur les géants des mers.  Juste après, au Palaxa, place au concert Ribongia/Banani à partir de 21 heures. Un spectacle qui mêle sonorités indianoécaniques et musique électro, artistes locaux et internationaux.

Le samedi 21 septembre, authenticité et convivialité seront les maîtres mots lors d’un « mini-festival » d’une journée : « Lo zistwar Rishofé Akoustik ». À partir de 10 heures et jusqu’à 1h du matin, la musique, le théâtre et le fonnkèr vont faire vibrer le Palaxa, le Fanal et toute la Cité avec plus de 20 artistes locaux (Danyèl Waro, Davy Sicard, Kréolokoz…) L’occasion d’emmener ses propres contenants pour profiter d’un pique-nique partage en limitant ses déchets.

On voyage en Afrique du Sud le samedi 28 septembre avec le concert-vidéo du Sud-Africain Tumi Molekane, dans la salle du Fanal. L’artiste a toujours aimé métisser sa musique hip-hop à d’autres influences comme ce fut le cas lors de sa collaboration avec Danyèl Waro. Sa nouvelle création “Central Western Jabavu” (nom d’un quartier de Soweto) retrace l’histoire de ses parents, et en filigrane, celle de l’Afrique du Sud contemporaine, meurtrie par plusieurs décennies d’oppression raciale.

Le samedi 19 octobre au Palaxa, dans « Femme Fanm », Oriane Lacaille réunit son groupe Titi Zaro et des membres de Saodaj’, Marie Lanfroy et Mélanie Bourire. Un rencontre qui semble presque évidente de par la proximité de leur travail. Dans ce  spectacle hybride, les artistes invitent le public à explorer en musicalité la facette universelle et féminine de la créolité.

Les samedi 16 et dimanche 17 novembre, ce sont les amateurs de tatouage qui vont être ravis. La Cité des Arts accueille la Convention Tattoo, en coproduction avec “La Réunion du tattoo”. Au programme, des tatoueurs bien sûr… mais aussi du body painting, du graffiti, du show, du skate, des animations pour enfants, des concerts… Côté musique, le groupe de punk suédois Refused assurera le show. Le dimanche, ambiance folk/blues avec le Calédonien aux messages humanistes, Jason Mist. Et dans la salle de la médiation culturelle, le public pourra découvrir du 15 au 25 novembre l’exposition associée « Xpo Tattoo », rassemblant plusieurs artistes aux univers très différents (Didier Clain, Emma Di Orio, Anne Fontaine, Jace…).

Ludique et poétique, l’exposition « Topopup » de La Paulinette sera visible du 26 novembre au 8 décembre, Artiste issue de l’École supérieure d’art de La Réunion, elle interroge la notion d’espace dans son sens le plus large et y rattache des notions clés de son travail artistique comme le centre, le pli, le changement d’échelle, l’articulation, l’emboitement ou encore l’équilibre. Un travail sur nos paysages domestiques qui mêle texte, images, couleurs, volumes et formes en papier.

Le 29 novembre, Nicolas Givran a carte blanche. Le metteur en scène propose un spectacle engagé et poétique, dans la salle du Fanal. « Qu’avez vous fait de ma bonté ? », c’est le karaoké de la fin du monde, c’est de la danse, de l’amour et de la neige carbonique, la lumière des néons, du sexe, la vie comme on la goûte et comme on n’en parle pas. Un théâtre audacieux et esthétique.

La liste est encore longue… Pour tout découvrir : https://www.citedesarts.re/Programmation