Voilà une idée qui mérite une médaille ! Lors du marathon de Londres, le 28 avril dernier, des capsules comestibles ont été distribuées aux coureurs à la place des bouteilles d’eau. Un moyen original de limiter le recours au plastique.

Grâce à leurs membranes composées de gélatine d’algues brunes et de calcium, ces capsules baptisées Ooho  – fabriquées par l’entreprise Skipping Rocks Labse – se croquent ou se gobent toutes entières. Elles peuvent contenir chacune quatre centilitres de liquide, soit l’équivalent d’une gorgée. Non consommées, elles se dégradent en six semaines (contre plusieurs centaines d’années pour les bouteilles en plastique). Une ingénieuse invention élaborée par trois étudiants en design industriel, dont deux Français.

Au total, plus de 30.000 capsules contenant une boisson énergisante ont été distribuées aux marathoniens par des bénévoles lors de cette prestigieuse course. Résultat : le nombre total de bouteilles en plastique est passé de 920.000 l’an passé à 704.000 cette année. Encourageant ! Et les efforts ne se sont pas arrêtés là. À cette belle initiative s’est ajoutée une collecte de recyclage.

À quand la même chose sur le Grand Raid ?