« Alon sov’ nout Tuit-tuit ! » La SEOR recherche des bénévoles pour les mois d’août et septembre pour la dératisation de la forêt de la Roche Ecrite. Objectif : protéger le Tuit-Tuit, oiseau endémique en danger d’extinction. Pour s’inscrire, c’est par ici : https://doodle.com/poll

Les précisions de la SEOR sur l’opération : 

En 2018, une centaine de bénévoles, âgés de 18 à 70 ans sont venus prêter main forte à nos équipes. Grâce à cet investissement, la population de Tuit-tuit , aujourd’hui estimée à 37 couples, a réussi à produire 25 poussins lors de la saison 2018-2019.

La dératisation avec la SEOR c’est quoi ?

La dératisation pour la sauvegarde du Tuit-tuit consiste à renouveler le raticide dans une trentaine de postes d’appâtage. Ces postes, situés à 30m les uns des autres, principalement en hors-sentier, nécessitent un arrêt fréquent de l’équipe. À chaque arrêt, le salarié SEOR remplace le raticide dans le poste, tandis que les bénévoles se servent des lance-pierres pour envoyer du raticide aux abords de la ligne, et ainsi étendre la zone protégée. Ces lance-pierres ne sont utilisés que pour les falaises difficiles à atteindre. Les autres animaux y sont rarement et les papangues qui sont présents sur ces falaises n’ont pas été impactés par le poison. Selon la SEOR, leur population a augmenté.

Ces chantiers participatifs sont-ils faits pour moi?

Lorsqu’elle se déroulent sur les sentiers de randonnée (GR), les opérations de dératisation sont accessibles à toute personne capable de randonner à la journée et de porter une charge de 10 kg.

Lors des opérations en hors-sentier, il faudra affronter des obstacles un peu plus importants (se baisser pour passer sous les troncs couchés, franchir des petites ravines…), ce qui rend la marche plus fatigante et physique.

Le hors-sentier avec la SEOR offre toutefois un privilège : la découverte d’une partie plus sauvage de la forêt, où peu de gens ont l’occasion d’aller.

Si partir « à l’aventure » en hors-sentier vous effraie, n’hésitez pas à en faire part lors de votre inscription ! La SEOR adaptera alors son parcours en avance.

Qu’est-ce que j’amène ?
Dans votre sac de randonnée, qui devra faire au minimum 40L, il est important d’amener :

– 1 Pique-nique par journée de participation (pour le midi)
– 1,5L d’eau minimum
– 1 Vêtement de pluie
– 1 Pantalon (utile en hors-sentier!) et des chaussures adaptées à la randonnée
– Des vêtements chauds pour le soir (nuitée à 1800m d’altitude) et de rechange pour le lendemain
– 1 lampe frontale
– Du courage et de la bonne humeur, évidemment !
S’il vous manque du matériel, n’hésitez pas à nous en faire part, nous trouverons une solution pour vous!

Déroulement d’une journée « type »

Pour chaque journée d’action, les équipes de dératisation seront constituées d’un minimum de 3 à 4 personnes, toutes encadrées par au moins un salarié de la SEOR.

Chaque bénévole peut participer sur une ou deux journée(s) ; toutefois si vous prenez l’option de ne venir qu’une seule journée vous devrez être autonome en terme de transport pour venir et repartir au niveau du point de départ de la journée (essentiellement Parking de Mamode camp – 2 km au dessus du village du Brûlé, Saint- Denis) Le matériel de dératisation (raticide, lance-pierres, etc…) est stocké directement en forêt, dans des malles sécurisées. Ce stockage sur site permet de ne pas porter de raticide au cours de la marche d’approche.
– 8h : Départ au niveau du parking de Mamode Camp. 1 à 2h de marche, et entre 300 et 500m de dénivelé
positif, avant de rejoindre un point de stockage de raticide.
– 10h : Les bénévoles déposent leur matériel personnel dans les malles sécurisés (Vêtement de rechange,
repas pour le 2ème jour, etc.) et ne gardent que le nécessaire pour la journée .
– Constitution des équipes (2 à 3 bénévoles + 1 salarié SEOR)
– Récupération du raticide dans des sacs poubelles épais fournis par la SEOR (10kg / Personne). Pour cela, il est
demandé à chaque bénévole d’avoir un sac à dos d’un minimum de 40 litres.
-11h : Départ sur les lignes de dératisation pour 3 à 5 heures d’action.
– 15h / 17h30 : Fin de la ligne de dératisation. Après avoir récupéré leurs effets personnels dans les malles de stockage, les équipes se retrouvent le soir sur la zone de bivouac. Des tentes et des duvets, dans la limite de notre stock, seront mis à disposition de tous. Le repas du soir, que nous préparons tous ensemble, dans la convivialité et la bonne humeur, est pris en charge par la SEOR. Lors de votre inscription n’hésitez pas à nous signaler vos allergies et vos habitudes alimentaires. Nous adapterons le repas en fonction de chacun. Le matin du thé et du café vous seront proposés.
Deuxième jour : départ vers 8h pour une seconde journée d’action similaire à la première.
Retour au parking entre 16h et 18h30

Photo : MARTINEZ JAIME, sous a licence Creative Commons